NAISSANCE DU SYSTEME SOLAIRE : NOUVELLE THEORIE

 systeme-solaire.jpg

Cet article va présenter une nouvelle théorie sur la création planétaire qui tournera le dos à la théorie actuelle reconnu par tous du “NUAGE PRIMITIF”.

ABSURDITÉ DU MODÈLE ACTUEL (c’est l ‘histoire de la rencontre de deux nuages !!!!!………..)

Nota bene: La théorie actuelle ne répond qu’imparfaitement aux nouvelles données récoltées, elle s’appuie sur peu de données , données toujours rafistolées au schéma convenu depuis le 18 e siecle  , elle est pétrie de “fausse science”ou la croyance dans le caractère accidentel et hasardeux de la vie prédomine,c’est une forme d’idéologie voulant démontrer l’inanité des religions expliquant un schéma programmé de l ‘apparition de la vie .

THÉORIE ACTUELLE :

1)Un disque primitif (composé de deux nuages d’origines différentes ) a donné naissance à la fois au soleil et à ses planètes environnantes ,une partie de ce nuage se contractant en son centre donnant lieu à la naissance de l’étoile, les résidus tourbillonnant donnant naissance au cortège de planète (né d ‘un mélange de gaz fondamentaux et de résidus d’explosions de super-novæ pour les éléments les plus lourds)

2)Comme tout serait né en mème temps , l’age de la terre  ( 4,5 milliard d ‘année ) serait également celui du soleil et de toues les planètes .(mème si l’on a retrouvé il y a peu des météorites plus anciennes)

3)Le système solaire est devenu donc un système statique  ayant connu une période dynamique de création , les seules évolutions attendues étant  liées à l’évolution des cycles de l’étoile (vers naine blanche et géante rouge )

INSUFFISANCE DE CETTE THÉORIE .

1) Il n ‘existe aucun système physique “statique” nous avons à faire à un système en permanente évolution .Ce que nous constatons aujourd’hui est le fruit d’une évolution ayant au minimum l’age de 4,5 Milliards d’année .

2) l ‘ensemble repose sur l’hypothèse d ‘un nuage préexistant que personne n ‘a pu connaitre puisqu’il a disparu

3)Cette théorie appuie les croyances générales sur le caractère rarissime de l ‘apparition de la vie , elles serait donc du à un incroyable concours de circonstances : le rassemblement à un instant T et un endroit X de résidus de matière de super novae et de combustibles de base (fortement peu probable )ainsi que l ‘apparition extraordinaire dans la fameuse “zone habitable d’une planète tellurique ayant à disposition les éléments lourds(issu d’un ancienne super novae) .

Voilà beaucoup de conditions extraordinaires qui nous font penser vraiment être “SEULS DANS L’UNIVERS”

4) La découverte d’autres systemes planétaires a mis en évidence que de nombreuses éxoplanétes tournent dans le “mauvais” sens autour de leur astre ce qui a pour conséquence de démentir l’hypothése du nuage primitif

5) des travaux récents de plusieurs équipe d’astrophysiciens (dont une de nice ) a découvert que les gazeuses ont changé de place, elles étaient beaucoup plus pres du Soleil qu’elles ne le sont aujourd’hui , mais les anciens dogmes ayant la peau dure  certains imaginent des scénarios des plus abscons et biscornus mélangeant notre nuage avec des migrations de géantes gazeuses à l’origine d’un intense bombardement météoritique, prises tout à coup  de la “danse de St guy ” des trajectoires orbitales ?

6) il est avéré aujourd’hui que les telluriques sont plus jeunes que les gazeuses , ce qui devrait mettre un terme au débat!! et pourtant !!

7)LES MÉCANISMES DE FUSION DE L ‘ÉTOILE (démentis par l’observation )

La théorie actuelle repose  sur nos “supposées ” connaissances  de l’ensemble des réactions de “fusion” ayant cours actuellement dans notre  astre :

Ces mécanismes ont été découvert dans les années trente ,il nous est présenté un “soleil” ou agirait une sorte de PROCESS INDUSTRIEL ,une succession bien défini de cycles de fusion : après la transformation de l’hydrogène en hélium, l’hélium se transformerait bien sagement à son tour etc…les éléments les plus lourds se précipitant vers l’intérieur de l’étoile etc…Tout parfaitement ordonné avec en prime une sorte de “régulation” naturelle d’équilibre thermostatique!!!dame nature!!

Peux t on imaginer un seul instant que des réactions de fusion se déroulent dans un ordre parfait ? et que dans cet environnement des éléments plus lourds ne voient  pas le jour ? c’est d’ailleurs ce qui se révèle à l’observation (encore une fois )  quelle est la composition du soleil ?

La photosphère (partie extérieure du soleil ) se compose de

Hydrogène

73,46 %
Hélium 24,85 %
Oxygène 0,77 %
Carbone 0,29 %
Fer 0,16 %
Néon 0,12 %
Azote 0,09 %
Silicium 0,07 %
Magnésium 0,05

Et oui des éléments lourds ne se sont pas dirigés vers l’intérieur et des éléments lourds existent déjà ..de plus en surface succeptiblement capable d’être éjecté…bien sur on va nous ressortir “les résidus de SUPER NOVAE “!!!

Toute la chaine de fusion des éléments est à REECRIRE ,une portion d’entre eux mathématiquement produisant par le simple hasard (quantifiable) des collisions  des noyaux plus lourds et ce des le début mème de la période de fusion de l’étoile à l’époque ou la vitesse de rotation de l’étoile était plus importante ……La nouvelle réécriture de la chaine de fusion devant intégrer une probabilité de collision aboutissant au résultat que l’on a sous les yeux de manière à revenir en arrière et déterminer le véritable age de notre astre (actuellement défini par la plus ancienne roche trouvée sur Terre 4,5 M…..?)

Cette brillante théorie actuelle n’est qu’une vaste fumisterie, comment a t on pu imaginer un tel scenario ?

NON nos éléments lourds ne proviennent pas de résidus de SUPER NOVÆ (inclus le FER 60 ) cette histoire ridicule va bientôt prendre fin, ce qui induit de plus que les calculs actuels  de la vie restante de notre astre (qui comme par hasard tombent à une moitié de vie restante 4,5 Milliard d’année ne REPOSENT SUR PAS GRAND CHOSE si ce n’est une forme d’anthropomorphisme industriel (le soleil  conçu comme une usine terrestre )

LA NOUVELLE THÉORIE DONT JE VOUS DRESSE LES GRANDES LIGNES EST LA SUIVANTE :

elle est basée sur la simple observation :

A l’échelle de l’étoile  les planètes sont infimes et la reconstruction du nuage primitif de la théorie actuelle compte tenu des masses engagées serait d’une minceur qui équivaut à son impossibilité .

Il existe deux groupes bien distinct de cortège planétaire : Le groupe des gazeuses (Jupiter , Saturne,Uranus ,Neptune) les plus éloignées et les telluriques (Mercure,Venus, Terre, mars ) les plus proches .

Les axes planétaires obéissent à un décalage  identique : les gazeuses et les telluriques ont des axes qui vont du vertical (perpendiculaire au plan de l’elliptique) à l’horizontal ainsi Mercure et Jupiter ont des axes verticaux .

Les axes des suivantes ont été comme “poussés” vers l’extérieur dans un schéma identique  (tout en conservant la séparation des deux groupes)

sensaxe.jpg

Le décalage des axes : UN JEU DE QUILLE

Les planètes sont donc apparues en deux groupes les unes après les autres l’arrivée des dernières repoussant les autres vers l’extérieur inclinant leurs axes de rotation (jusqu’à l’horizontale pour la dernière gazeuse )

N.B il est parfaitement faux de prétendre “qu’il y a une grande diversité des axes planétaires ” sans avoir remarqué cette similitude .en feignant la constatation d’une sorte de hasard .

de cette simple observation on en peut en déduire facilement que les planètes se sont décalées progressivement  de l’étoile vers l’extérieur et que l’eau liquide su Mars a disparu par exemple suite à l’apparition de Mercure qui l’a repoussé hors de cette zone ou la Terre a pris sa place…

N.B il est faux de prétendre que les variations climatiques globales ne sont liées qu’à la rotation des axes ! la planète recevant en toute circonstance la mème quantité d’énergie que ce soit à un pole ou à un autre .(la quantité d’énergie est liée uniquement à sa distance par rapport à l’étoile )

VITESSE DE ROTATION DES PLANÈTES .

Qu’y aurait il à déduire des vitesses d’orbitation des différentes planètes ?

Si l’on se fie à la théorie du nuage primitif la vitesse des planètes devraient s’amplifier au fur et à mesure que l’on s’éloigne du soleil hors c ‘est l’inverse  plus on s’éloigne et plus les vitesses ralentissent  ? les planètes en outre selon cette théorie étant nées en même temps devraient conserver a peu de choses prés les mèmes emplacements lors de leur révolution hors c’est l’inverse elles se croisent à l’infini .

D’où provient cette anomalie ?

Les faits relevés ne correspondent pas à la théorie actuelle mais à cette nouvelle approche, de mème que les lois de kepler  ont démontrés que la vitesse d’une planète s’adapte à la distance à parcourir et qu’elle conserve ainsi sa force d’inertie constante (quand la distance s’accroit la vitesse ralentit et inversement )

Les planetes éjectées les unes après les autres ont conservées leur force d’inertie identique mais les distances s’étant accrues à cause des orbites ayant grandis subitement les vitesse ont ralenties .

ainsi les vitesse orbitales sont les suivantes

Mercure 50 KM/s,Venus 35 KM/S, Terre 30 KM/S,Mars 24 KM/S,Jupiter 13KM/s,Saturne 9 KM/s, Uranus 6,8KM/s,Neptune 5,4 KM/s,Pluton 4,74 KM/s

Il est très clair qu’un disque primitif ne peut générer une telle anomalie !

L’ANOMALIE MARTIENNE

Encore un “inexpliqué” que la théorie actuelle ne parvient pas à éclaircir, comment se fait-il que l’eau ai coulé en abondance sur cette planète qui aujourd’hui ressemble à un désert aride ?

Deux options s’offrent à nous :

1) la planète a migré de son orbite poussée par l’arrivée de Mercure plus tardive (pourcentage de Fer beaucoup plus élevé ) repoussée hors de la zone “habitable” ou l’eau circule à l’état liquide, à cette orbite ou la Terre a pris sa place: la terre peut etre plus richement dotée en éléments nécessaires à l’apparition de la vie  .

2) Deuxième hypothèse qui a  l’aval de toute la communauté scientifique ( qui recherche systématiquement des causes “ACCIDENTELLES” aux faits qu’elle observe ) en a déduit que pour une raison inconnue l’atmosphère Martienne a DISPARUE, après des rencontres improbables dans un univers rempli de vide, des disparitions mystérieuses, cette disparition entrainant la chute brutale de la pression atmosphérique et donc l’évaporation de l’eau  ?

Encore une hypothèse qui ne découle de rien car l’atmosphère tout d’abord n’a pas disparue car il en subsiste bel et bien une ?  Elle se serait donc modifiée ? pour quelle raison ? Rien de sérieux dans cette approche comme le reste …..

UN NOUVEAU SCENARIO APPARAIT :

(des astrophysiciens Niçois ont modélisés le déplacement des gazeuses vers l’extérieur )

1)LE NUAGE PRIMITIF a donne naissance à l ‘étoile seule, QUI AU FUR ET A MESURE DE SON ÉVOLUTION A ÉJECTE DES MASSES QUI ONT DONNE NAISSANCE AUX PLANÈTES

..Les géantes gazeuses (Jupiter et saturne) éjectes les premières se retrouvent les plus éloignées du soleil , elles sont composées de la matière de l ‘étoile à l ‘époque .

Ce qui explique alors  facilement qu’il existe un nombre important d’étoiles doubles dans l’univers : le nuage se contractant à l’origine peut éjecter une masse beaucoup plus importante sans commencer sa phase de fusion, puis les deux grosses masses démarrant ensemble ou  pas cette deuxième période .

L’étoile n’avait pas commencée sa période de fusion et elle se trouvait en rotation plus rapide (ce qui a entrainé l’éjection de ces gazeuses ) qui se sont déplacées au fur et à mesure vers l’extérieur, les unes après les autres .

La période de fusion a commencé dans un cataclysme qui a correspondu à un intense bombardement Météoritique composant la ceinture d ‘astéroïde , les satellites des gazeuses ,Pluton…

..Les telluriques les dernières éjectées sont constituées  des nouveaux éléments constituées dans l ‘étoile avec une proportion de Fer qui augmente en fonction de l ‘ordre d ‘arrivée:(plus l’élément carbone brique de la vie )

Mercure la dernière 40 % de FER (noyau)

Venus Avant- dernière 30 % de Fer

Terre et Mars  14 à 15 % Fer (elles ont donc du être éjectés dans des périodes identiques ( 5 milliard d ‘année )

Pour visualiser ce qui s’est passé il faut imaginer une boule de gaz incandescent se former en rotation rapide et laisser échapper des  filaments de matière un peu comme on peut en observer dans les dégagements actuels.

CETTE THÉORIE INDUIT :

C’est l’étoile elle mème qui produit son cortège de planète .(et l’on retrouve présent actuellement dans de nombreuses étoiles des éléments lourds qu’elle a fusionné elle-même )

-Les telluriques arrivant en seconde phase,

-Il est possible que d’autres planètes voient le jour à la suite de Mercure plus riche en FEr et qui repousseront les autres vers l ‘extérieur (nous nous retrouverons sur l ‘orbite de Mars etc…)

-Toutes les étoiles créent “LA VIE” elles seules, éjectent des masse complexes  qui se retrouvent à un moment ou à un autre sur l ‘orbite propice à l ‘émergence de cette dernière !

Ceci est capital , contrairement à la théorie officielle d’un “hasard” le schéma global de l’apparition de la vie  intègre les systèmes planétaires dans ce processus ( le soleil n’étant qu’une étoile comme une autre)

Les découvertes récentes d’autres systèmes planétaires peuvent nous indiquer en fonction de la place des géantes gazeuses  si il est susceptible d’y avoir des telluriques se plaçant au fur et à mesure  sur l’orbite ou l’eau devient liquide et ou la vie a des chances d’apparaitre ;

Un troublant scénario qui fait entrer la naissance d ‘un système planétaire dans le schéma général de l’apparition de la vie qui devient dans ce cas tout sauf un accident .

L.COTTE


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 4 articles | blog Gratuit | Abus?